• Histoire

    Les murs de l’Hôtel de la Plage ont tant d’histoires à raconter

HISTOIRE

D’abord une colonie de vacances, les bâtiments de la Société coopérative de vacances populaires “Le rayon de soleil”, ont été transformés en colonie de vacances pour la Maison de cognac Hennessy, dans les années 1950, et abritent désormais un hôtel.

Les colonies devant l’Hôtel de la Plage
Les colonies devant l’Hôtel de la Plage
Refonte de la façade de l'Hôtel de plage
Refonte de la façade de l’Hôtel de plage

 

serie

Un lieu de tournage

L’hôtel est devenu le lieu du tournage de la série L’Hôtel de le Plage sur France 2.

Librement inspiré du film du même nom, la série TV L’Hôtel de la Plage met en scène Bruno Solo et Fatima Adoum en vacances dans un hôtel de Ronce-les-Bains.

L'histoire

Dans son intégralité

L’histoire 

Paul, Bruno Solo, vient de décrocher un gros contrat. Avec femme (Samia, Fatima Adoum), enfants et belle-mère, il décide de fêter

ça dans un hôtel du bord de mer. Tout est tout pour le mieux dans le meilleur des mondes, quand il apprend que le contrat est annulé et qu’il est ruiné. Mais il fera comme si… d’où des situations inattendues.

L’autre histoire… 

C’est celle du lieu, car on y retrouve quasiment toute l’histoire de Ronce-les-Bains. 17 juillet 1856, chez Maître Pougnard, notaire à la Tremblade, M. Perreaudeau de Beaufief achète le domaine de la Ronze à Antoine François marquis de l’Astic, le terrain fait partie du domaine. Perreaudeau de Beaufief sera le premier lotisseur et créateur de la station. La parcelle fera partie de la succession de Berthe Perreaudeau de Beaufief sera le premier lotisseur et créateur de la station. La parcelle fera partie de la succession de Berthe Perreaudeau de Beaufief et sera achetée par M. De Coatgourden, avant d’être vendu à la Société la Forêt, qui commence alors son activité de lotisseur à Ronce-les-Bains, le 7 avril 1923, chez Maître Bargeaud.

les « colonies de vacance » étant dans l’air du temps, cette société vend alors plusieurs terrains à des sociétés pour y envoyer les enfants des employés respirer le bon air de l’Atlantique. Simples campings puis constructions en dur : « Vacances PTT », « Melles », « Police nationale », « Ugines », etc… Certains établissements sont devenus résidences privées mais d’autres subsistent encore, sous d’autres noms, comme « Azureva » et « Renouveau ». Hennessy Construit en 1909, le bâtiment s’est d’abord appelé le « Rayon de soleil ». Sur une carte postale de 1934, on y découvre un visiteur original : Trotsky ! Alors en exil à St Palais, il était peut-être venu rendre visite à ses supporters trembladais, dont les 3 sœurs Papaud, institutrices et surtout communistes pratiquantes.

Puis exit le sympathique « Rayon de Soleil », l’immeuble prend du galon en devenant « le Grand Hôtel », il sera revendu par la Société la Forêt le 19 août 47, chez Maître Dournaud, notaire à la Tremblade, aux œuvres laïque « JAS » de la société Hennessy, toujours propriétaires. Les traditionnelles colonies des vacances n’étant plus dans l’air du temps, « Hennesy », comme on disait entre Ronçois, sera alors proposé en gérance à des organismes privés pour y proposer des séjours vacances.

Bientôt une piscine couverte, un nouveau nom, « Hôtel de l’Embarcadère », et peut-être un nouveau destin avec « l’Hôtel de la plage » ?

Pour l’anecdote, en dehors du fait que la bâtiment principal est la plus haute et la plus volumineuse construction de Ronce-les-Bains, son annexe vaut le détour : la façade côté mer, avec vue sur le bassin de Marennes Oléron et le soleil couchant, en est réservée aux… salles de bains et aux toilettes, celle côté rue, aux pièces à vivre ! Etonnant, non?…